Les Lauréats du 3ème Prix franco-allemand pour la littérature de jeunesse

2015-literaturpreis_Doebele-BourdierOrganisée par la Fondation pour la coopération culturelle franco-allemande et le Salon Européen du Livre de Jeunesse, la cérémonie de remise du Prix franco-allemand pour la littérature de jeunesse a eu lieu ce vendredi 22 mai 2015 à Sarrebruck.
Sous le patronage de la Ministre adjointe auprès de la chancelière fédérale, déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias, Madame Monika Grütters, et de S.E. Philippe Etienne, Ambassadeur de France en Allemagne, le prix a été décerné dans le cadre du 15e Salon Européen du Livre de Jeunesse ; occasion au cours de laquelle le public a pu découvrir les trois lauréats de l’édition 2015. Annegret Kramp-Karrenbauer, Ministre-Présidente du Land de Sarre, a remis le prix au lauréat allemand, et Frédéric Joureau, Consul général de France en Allemagne, Consulat de Sarrebruck, a remis le prix aux lauréats français.

Cette année, les lauréats sont Matze Döbele (Allemagne) ainsi que Emmanuel Bourdier et Zaü (France).


 Literaturpreis 2015_DoebeleMatze Döbele – Konrads Schatten (Kunstanstifter Verlag)

Matze Döbele, né en 1975, a reçu le Prix franco-allemand pour la littérature de jeunesse pour sa dernière œuvre Konrads Schatten (Kunstanstifter Verlag, 2014). Il a étudié l’illustration à Hambourg. Ses dessins ont déjà été exposés en Allemagne, en Italie, au Japon et en Corée.

Selon le jury, Matze Döbele se distingue par sa scénographie dynamique et ses compositions de figures : « Ce n’est pas Konrad qui fait des bêtises – son ombre est très active… A travers la mise en page variable, les mimiques des personnages et une gestuelle claire, Döbele met en avant les facéties de l’ombre, le pittoresque est tangible et néanmoins empreint de légèreté. Dans la représentation du combat de Konrad avec son ombre, Döbele joue avec la typographie, supprime l’ombre en éliminant la lumière. La parabole montre qu’il n’y a pas que pour Konrad que l’ombre peut avoir des effets bénéfiques. »


Literaturpreis 2015_BourdierEmmanuel Bourdier et Zaü – Les jours noisette (Utopique)

Zaü, de son vrai nom André Langevin, est né à Rennes en 1943. Il a suivi des cours d’arts graphiques à l’Ecole Estienne à Paris. Emmanuel Bourdier, né en 1972, écrit des livres pour les futurs adultes et les grands enfants. Le Prix franco-allemand pour la littérature de jeunesse leur a été remis pour leur incroyable œuvre littéraire Les jours noisette (Utopique, 2014).

Le jury apprécie particulièrement leur habilité à jongler avec les mots et les images. « Un sujet que l’on a vu rarement dans les albums, avec un effet de surprise : on comprend seulement à la fin de quoi il est question exactement, qui est ce père étrange et pourquoi la relation entre le fils et le père est-elle aussi ambiguë, faite à la fois d’amour et de crainte. Beaucoup de pudeur dans le récit comme dans les images, un récit à hauteur d’enfant sans mièvrerie.»

Téléchargez la brochure 2015 sur les lauréates, le prix et le jury !

» Booklet 2015

Partenaires de coopération

  • Stiftung für die deutsch-französische kulturelle Zusammenarbeit
  • Europäische Kinder- und Jugendbuchmesse e.V.
  • Die Ministerpräsidentin des Saarlandes
  • Französisches Generalkonsulat Saarbrücken
  • Salon du livre et de la presse jeunesse Seine-Saint-Denis

Sponsors et mécènes

  • Goethe-Institut Nancy
  • Saar LB
  • Dr. Theiss Naturwaren GmbH
  • Stiftung Europäische Kultur und Bildung
  • Saarland Sporttoto